Choisir son chauffage, lequel est fait pour moi ?

Choisir son chauffage, lequel est fait pour moi ?

Choisir son chauffage, lequel est fait pour moi ?

Ça y est, c’est définitif, nous sommes entrés dans l’hiver. Même si théoriquement, c’est toujours l’automne, la vague de froid qui est tombée sur nous ces derniers temps nous fait entrer rapidement dans la saison hivernale. Il est temps d’allumer le chauffage et s’emmitoufler dans une bonne couverture ! Malgré tout, ce n’est parfois pas gagné pour se réchauffer ! C’est dès lors que vous faites construire votre maison ou que vous la rénovez que la question importante du chauffage se pose. Et selon le type de chauffage que vous choisirez, la consommation d’énergie liée à son efficacité pourra fortement varier. A noter que le chauffage constitue le plus gros poste de dépenses sur la facture d’énergie. Son importance est donc capitale ! On peut alors se demander : Qu’est-ce qu’un bon chauffage ? Et comment bien choisir son chauffage ?

Les 4 conseils pour bien choisir son chauffage

Il existe une multitude de chauffages différents. Le choix repose sur le rapport qualité-prix mais pas uniquement. En fonction des caractéristiques de votre bien, il faudra privilégier un type de chauffage par rapport à un autre :

La taille de votre logement :

S’il s’agit d’un petit studio d’une vingtaine de mètres carrés, il est plus adéquat d’utiliser des énergies fossiles (électricité, gaz, etc.). Pour un bien de plus grande taille, en plus des énergies fossiles, il peut être pertinent d’utiliser des énergies renouvelables telles que le solaire par exemple.

La zone géographique où se trouve la maison :

Il est nécessaire de choisir son chauffage en tenant compte de l’intensité de l’hiver propre à votre région d’habitation. Si votre bien se situe dans une région « chaude », préférez le chauffage solaire pour la grande exposition que ce type de région pourra lui faire bénéficier. Le choix des pompes à chaleur est aussi pertinent. En effet, étant donné que la pompe à chaleur injecte de la chaleur de l’extérieur à l’intérieur de la maison en la chauffant par différents biais possibles, plus la température extérieure est chaude, moins il faudra d’énergie pour la chauffer.

 

Par conséquent, il n’est pas pertinent d’en installer une dans une région très froide. Il est plus judicieux d'opter pour d’autres types de chauffage tels que les chaudières à granules ou à gaz par exemple. A noter que selon où est localisé votre bien, vous n’aurez peut-être pas accès au réseau de distribution notamment en ce qui concerne le gaz naturel. 

Les 4 conseils pour bien choisir son chauffage.jpg

Les frais d’installation :

Selon le type de chauffage que vous choisissez, les frais d’installation varient fortement allant du simple au double voire beaucoup plus. Il s’agit d’un véritable investissement qui doit reposer sur un choix stratégique réfléchi. En effet, il faut choisir son chauffage en fonction de vos besoins liés aux caractéristiques de votre bien et surtout à la rentabilité sur le long terme du chauffage. En d’autres termes, même si la facture peut être conséquente (voire exorbitante) lors de l’installation du chauffage, elle est, dans la majorité des cas, relativement faible en termes de consommation. Le chauffage électrique ou au gaz a des frais d’installation beaucoup moins élevés (1 000 - 5 000€) que le solaire, la géothermie ou même les pompes à chaleur (15 000€ environ). Cependant, à l’usage, l’électricité coûte plus chère que la géothermie par exemple.

L’impact environnemental :

Nous sommes dans l’ère de l’écologie et de la protection de l’environnement. De ce fait, les comportements qui favorisent ces tendances sont, d’une certaine manière, récompensés. Autrement dit, choisir son chauffage en favorisant les énergies renouvelables peut vous faire obtenir un Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) allant jusqu’à 30%. Cependant, en utilisant certaines énergies fossiles avec par exemple une chaudière à très haute performance énergétique fonctionnant au fioul, les dépenses que vous aurez engagées pourront ouvrir droit à un crédit d’impôt de 15%. A noter que le pourcentage peut varier selon les années. Ci-dessous, un graphique reprenant la quantité de CO² rejeté selon le type de chauffage utilisé. En accord avec ce graphique, le chauffage solaire, au bois (déchiqueté, bûches, granulés) et la géothermie peuvent vous faire bénéficier d’un crédit d’impôt. Le gaz naturel (gaz réseau), du fait de ses émissions de CO² réduites, peut également entrer en compte dans la réduction des impôts.

Choisir son chauffage - Graphique CO² rejeté.jpg

Choisir son chauffage parmi les plus utilisés

Grâce à l’association Ajena qui mène de nombreuses actions en faveur de l’environnement, un argus de l’énergie a été développé. Il donne un aperçu de comment les différentes énergies sont classées de la moins chère à la plus chère lorsqu’on les rapporte toutes au KWh. L’investissement et l’entretien ne sont pas pris en compte. De même, les prix peuvent évoluer avec le temps. Le graphique ci-dessous correspond à Novembre 2018. Pour obtenir plus de détails liés notamment aux tarifs par chauffage, rendez-vous sur le site d’Ajena. Cet argus est proposé pour une zone géographique précise. Ici, le graphique prend en compte les tarifs observés sur le secteur de Lons-le-Saunier dans le département du Jura. Avec un graphique comme celui-ci, choisir son chauffage semble plus facile.

Choisir son chauffage - Graphique Coût au KWh.jpg

Vous pouvez constater que les énergies renouvelables sont les moins coûteuses. Néanmoins, elles nécessitent généralement un plus gros investissement en termes de frais d’installation comme nous avons pu le dire précédemment.

Voici quelques informations pour choisir son chauffage : Le chauffage solaire est gratuit et écologique mais a des frais d’installation conséquent. Il nécessite, en général, d’être combiné avec un autre type de chauffage car il ne suffit généralement pas à couvrir vos besoins. Le chauffage au bois permet la diffusion d’une chaleur homogène tout au long de la journée. Néanmoins, il nécessite un entretien et un approvisionnement régulier en bois. La pompe à chaleur géothermique est un moyen également efficace. Par contre, les travaux d’installation sont assez coûteux. Il faut posséder un jardin/terrain sans arbre (les racines risques de percer les tuyaux) pour pouvoir y installer les capteurs. Le chauffage au gaz naturel est intéressant en termes de confort et longévité mais il faut être à proximité d’un réseau de distribution. D’ailleurs, le gaz propane est une alternative au gaz naturel mais reste relativement cher. Le fioul diffuse également la chaleur de façon homogène, cependant, les frais d’installation et de réapprovisionnement sont très coûteux. Par ailleurs, l’avenir de ce type d’énergie n’est pas assuré. Elles deviennent de plus en plus rares. Il en est de même pour le pétrole. Enfin, il y a l’électricité qui est l’une des énergies les plus utilisées en France, cela est en partie dû aux choix politiques qui ont été fait par l’utilisation du nucléaire. C’est aussi en raison de sa simplicité d’utilisation et d’installation, son coût reste très important aussi et ne cesse d’augmenter.

Comme vous avez pu le comprendre, choisir son chauffage est particulièrement important. C’est une décision qui va répercuter ses conséquences, positives ou négatives, pendant de nombreuses années sur votre confort ainsi que vos factures. Il est souvent mieux d’investir une grosse somme d’argent dans l’installation du chauffage pour ensuite le rentabiliser au fil des factures. Néanmoins, l'isolation est fortement liée au chauffage. Elle est au cœur de possibles économies sur la facture d’énergie. L’évaporation de la chaleur par le toit, les murs, les fenêtres, le sol, etc. vous pousse toujours plus à chauffer. C’est en partie pour ces raisons qu’il faut y penser dès la construction de la maison avec un système constructif innovant et performant. Si vous souhaitez vraiment réduire vos factures d’énergies, n’attendez plus, agissez sur l’isolation et le type de chauffage.