Faire construire seul, c’est possible !

Faire construire seul, c’est possible !

Faire construire seul, c’est possible !

Depuis quelques temps, vous y réfléchissez. Vous aussi vous aimeriez bien être propriétaire. Vous voulez une maison personnalisée, qui vous ressemble, une maison dans laquelle vous avez tous choisi et où vous vous sentez bien. Après tout, quand on fait construire sa maison, on la garde souvent toute notre vie ou une bonne partie ! Si vous sentez que c’est le bon moment alors lancez-vous ! Cependant, si vous avez encore quelques doutes et pour vous aider à réaliser ce que faire construire seul implique, nous avons pris contact avec l’une de nos clientes. Voici le témoignage que nous avons recueilli :

Expliquez-nous quel a été votre projet.    

Je m’appelle Lorelei MINGOUONO, j’ai 33 ans. Après être partie de l’Ile de France pour le travail, je me suis retrouvée dans le Gard. J’ai beaucoup aimé la région donc j’ai décidé de m’y installer sur le long terme. C’était l’occasion de me projeter sur plusieurs années dans un nouvel endroit. Par ailleurs, les prix y sont beaucoup plus accessibles qu’en Ile-De-France. J’ai choisi de faire construire une maison de plain-pied de 80m² sur un terrain de 500m² à Saint-Gervais. Le chantier à commencé en Juillet 2018 et sera livré juste avant les fêtes de fin d’années !
 

Comment est né le projet de faire construire seule ?

Un jour, ma mère m’a montré sur un magazine Immobilier une pub pour Maisons Logelis. Le projet est parti de ça. Il m’a quand même fallu 3-4 mois pour vraiment commencer à me projeter sur de la construction.
 

Pourquoi avoir choisi de faire construire seule et non acheter un bien déjà bâti ?

Je suis arrivée dans le sud en 2016 et je ne pensais pas du tout à faire construire. En 2017, le désir d’acheter a commencé à se développer dans ma tête. Finalement, j’ai préféré construire plutôt qu’acheter car je ne trouvais pas ce qui me convenait dans les biens immobiliers existants. C’était surtout des maisons de village avec peu de terrain sur plusieurs niveaux. La possibilité de construire une maison à mon image m’était plus attrayante. Par ailleurs, j’avais envie d’avoir accès à la propriété et j’étais seule. J’ai vu que le projet était possible donc je me suis lancée !

Faire construire seul - Maison de Madame Mingouono.jpg
Maison de Madame MINGOUONO en construction

Quels sont les avantages de faire construire seule ?

Le fait d’être toute seule enlève une partie de la réflexion. Par ailleurs, on a la maison que l’on veut, on choisit tout de A à Z.
 

Comment avez-vous vécu les différentes étapes de votre projet ?

Ça a été très compliqué. Il y a beaucoup de papiers, d’administratif à faire auxquels je ne connaissais rien et je ne comprenais pas grand-chose. C’est assez énergivore ! Dans les premiers temps, j’ai démarché différents constructeurs. Deux d’entre eux m’ont proposé le terrain que j’ai acheté. J’ai ensuite fait les démarches de mon côté auprès du lotisseur. Le choix du constructeur n’a pas été difficile. J’ai fait faire des devis. Je me suis renseignée un peu sur tous les constructeurs que j’ai démarché. Je savais ce que je voulais : une maison à ossature bois avec une bonne qualité au niveau des performances thermiques. Je trouve ça plus écologique. Au vu de ce que proposait Maisons Logelis, mon choix s’est un peu fait naturellement. Le projet de Maisons Logelis et les constructions qu’ils ont pu faire sur différents endroits me plaisaient bien.
Pour choisir mon organisme financier, j’ai tout d’abord fait appel à un courtier en crédit immobilier sur internet afin d’avoir une idée des taux qui étaient appliqués et de ce à quoi je pouvais prétendre. J’ai ensuite démarché 3-4 banques de mon côté. Finalement, je ne suis pas passée par le courtier. J’ai fait mes démarches toute seule car les taux proposés par la banque étaient inférieurs à ceux qu’il me proposait.

Le financement est-il compliqué lorsque l’on souhaite faire construire seule ?

Non, ça n’a pas été si compliqué que ça. Du fait que je sois cadre fonctionnaire, j’ai un salaire confortable donc j’ai des facilités à contracter un crédit, seule. J’ai pu emprunter une somme assez conséquente et suffisante. J’avais budgétisé un peu ce que je pouvais mettre tous les mois en remboursement de l’emprunt et projeté la durée du crédit. Au final, ça rentrait parfaitement dans ce que la banque m’avait proposé. J’ai même pu rajouter plus et la maison s’est vue agrandie de 13m². Néanmoins, c’est certain que la possibilité de budget a quand même restreint un peu mes envies et mes choix.

Faire construire seul - Intérieur maison de Madame Mingouono.jpg
Intérieur de la maison en construction de Madame MINGOUONO

Quelles sont les difficultés que vous retenez de toute cette aventure ?

La nécessité de bien vérifier et être présente sur le chantier. C’est vrai qu’il faut penser sa maison en amont et vérifier qu’elle est faite comme on l’a pensée. En fait, il n’y a pas un moment où on peut lâcher prise. Il faut penser à tout et réfléchir à tout. N’étant pas du tout du milieu, il y a des choses auxquelles je n’ai pas du tout pensé et que je vois au fur et à mesure des travaux. Cela m’oblige à revoir un peu ce que j’avais imaginé. Par ailleurs, au cours du chantier, de nombreux aléas peuvent être amenés à intervenir. Il faut avoir une bonne capacité d’adaptation. Personnellement, je ne m’attendais pas à ce que ça soit aussi compliqué, aussi fatiguant et éprouvant mais je ne regrette en rien cette aventure.
 

Si demain vous deviez faire construire seule à nouveau, qu’amélioreriez-vous ?

Je serais surement plus vigilante en amont sur mes choix en termes de construction et d’esthétisme. Je réfléchirais plus au positionnement de certaines prises et à ce que je veux faire. Au niveau financement, malgré le fait que j’ai été bien accompagnée par la banque et qu’ils ont fait des efforts, je négocierais plus. Si un jour j’ai la possibilité de refaire construire, je n’hésiterais pas une seconde, c’est une belle aventure.
 

Est-ce que vous recommanderiez de faire construire seule ?

Oui, je pense que si à un moment on peut et qu’on veut se lancer, il ne faut pas hésiter. Malgré tout, il faut savoir que ça peut être assez prenant. Il y a eu des moments où, je pense que, j’ai eu un peu envie de tout lâcher. Mais ça reste une expérience à vivre. Aujourd’hui, je suis fière d’arriver au bout et contente car c’est MA maison. Je l’ai pensée, je l’ai rêvée et aujourd’hui, elle est comme je la voulais.

 

PS : Un grand merci à Madame Mingouono pour son témoignage.